Arts

Performance works : The big toe

Unknown 99

Si, comme moi, quelque chose vous échappe parfois dans les « performances artistiques », laissez-vous séduire tout de même par la beauté graphique du travail de Agnes Nedregård, par ses photographies qui forcément vous interpelleront. Dans The Big toe (ouvrage en anglais), elle relate dix années d’expériences avec son public et, par des photographies, des textes et des dessins, explique ses objectifs artistiques. Jouer avec ses gestes et son corps sur la spatialité, rendre complices les spectateurs de ses performances et les égarer, et finalement leur faire considérer autrement leur univers mental, voici ce qu’elle tente d’accomplir.

 

* Agnes Nedregård, Performance works : The big toe (en ang.), Dimanche rouge, 2015

Paysagiste par nature

Catalogue frits thaulow paysagiste par nature

Bien qu’il ait séjourné à différentes reprises en France, le peintre norvégien Frits Thaulow (1847-1906) est ici peu connu. Son exposition au musée Rodin de Paris, en 1994, était pourtant intitulée le « Norvégien français »,tant il est vrai que Thaulow a puisé une partie de son inspiration dans l’Hexagone (à Dieppe et en différents endroits de Normandie, en Bretagne, à Paris, à Abbeville, Montreuil-sur-Mer, Camiers…). D’abord peintre de marine, cousin d’Edvard Munch et beau-frère de Paul Gauguin (qui ne cessera de le jalouser), Frits Thaulow a voyagé de par le monde (en Europe et aux États-Unis) et a su représenter l’eau, la neige et la nuit, si caractéristiques de la nature norvégienne, grâce aux techniques de l’huile et du pastel. Jouissant, de son vivant, d’une vive reconnaissance (son ami August Strindberg l’encense), il a célébré comme nul autre des paysages et des scènes de rues, notamment de son pays natal. Volontiers nomade, anarchiste paisible, Frits Thaulow peut aussi être considéré comme précurseur d’une vision écologiste ou environnementaliste de l’art. « La quête du bien-être (un des fondamentaux de la social-démocratie norvégienne) est sous-jacente aux interrogations que se pose Frits Thaulow », note opportunément Frank Claustrat, commissaire scientifique de l’exposition, dans la biographie qu’il trace du peintre dans ce livre, Paysagiste par nature – qui constitue le catalogue de l’exposition que le musée des Beaux-arts de Caen lui a consacré en 2016 (du 16 avril au 26 septembre). Magnifique.

 

* Frits Thaulow, Paysagiste par nature, Snoeck/Musée des Beaux-arts de Caen, 2016